Il est parti… Celui que vous pensiez être l’homme de votre vie est parti, laissant un vide immense dans votre cœur, dans la penderie et dans votre lit. Tout vous ramène à lui. Tout vous rappelle qu’il n’est plus là. Le match de foot à la télé, les tiroirs trop bien rangés, le tube de dentifrice enfin rebouché, les poubelles à descendre… Même ses manies vous manquent. Ses ronflements, ses blagues douteuses, sa façon de zapper devant la télé…

Vous vous sentez vieille, moche, seule. Votre blessure d’abandon se remet à saigner. Vous n’arrivez plus à vous endormir, vous vous réveillez la nuit pour constater que sa place est vide. C’est douloureux. Ca fait comme un poids sur le cœur, un nœud dans la gorge, et toujours cet immense vide au creux du ventre. Impossible de vous concentrer. Il vous semble que le temps n’en finit plus de passer. Il s’est arrêté, vous laissant là, complètement vide, sans amour, sans regard, sans mots, sans cris… Il ne reste plus que du vide. Du néant. Du rien. Juste un cœur en mille morceaux…

Pourtant, le temps passe… Dans quelques mois, voire quelques semaines, Jean-Edouard ne sera plus qu’un souvenir, et une partie de vous le sait. D’ailleurs, 2 ou 3 semaines passent et vous avez survécu. Mieux : vous retrouvez de l’énergie. Mieux encore : vous voyez tous les avantages de cette rupture.

Une rupture, c’est un changement, un deuil.

Et dans les 2 cas, les étapes sont les mêmes : choc, déni, colère, peur, tristesse, acceptation, pardon, quête de renouveau, sérénité et croissance.

En définitive, avec un peu de patience on ne meurt pas d’amour, sauf, bien sûr si on laisse son égo nous insuffler suffisamment de croyances limitantes pour nous polluer l’existence !

D’ailleurs, d’un point de vue biologique, l’amour est une succession d’informations transmis par un cocktail d’hormones (en fait des neurotransmetteurs) : Sérotonine + Dopamine + Endorphine = attachement grâce à la production d’ocytocine…
Evidemment, dit comme ça, ça perd de son romantisme et pourtant, au niveau chimique, c’est bien ce qui se passe. Tout votre être réclame sa dose et il va falloir vous désintoxiquer…

Dans un premier temps, il ne restera que la sérotonine, responsable de votre état obsessionnel compulsif… Passée la période de sevrage, vous allez prendre conscience de points hyper positifs pour vous :

Vous n’êtes pas seule et vous êtes même bien entourée,

Les copains et les copines réapparaissent et vous proposent des sorties ciné et restau. Le téléphone sonne ou vibre. Vous allez peut-être reprendre contact avec des personnes que vous ne voyiez plus parce que Jean-Edouard ne les aimait pas ou que vos potes ne supportaient pas Jean-Edouard. Les relations non-amoureuses peuvent aussi nous rendre heureuses !

D’après Bronnie Ware, le 4ème regret des personnes en fin de vie est de « n’être pas resté en contact avec ses amis ». Avoir des amis de longue date est un privilège immense

Vous allez avoir à nouveau du temps pour vous,

Pour faire du sport, lire, dormir, sortir, voyager (Jean-Edouard avait peur de l’avion), téléphoner aux copines (ça énervait Jean-Edouard), vous mettre à la peinture ou à la danse. Vous allez même pouvoir mettre en œuvre ce projet qui vous tient tant à cœur mais auquel vous ne pouviez pas vous consacrer pleinement faute de temps (la cuisine, les courses, le ménage, reboucher les tubes de dentifrice…) et vous consacrer à vous !

Se traiter en 1ère classe. Vous êtes la personne la mieux placée pour savoir ce qui vous fait plaisir et vous l’apporter. Se donner de la tendresse et de l’attention est la meilleure façon de se consoler et de gagner en amour de soi

Vous allez apprendre l’indépendance,

Vous pouvez vivre seule et vous assumer pleinement. Quoi de mieux pour la confiance et l’estime de soi que de réaliser que vous êtes capable de prendre la responsabilité de votre vie à 100% et que vous ne dépendez de rien et de personne ? Votre vie vous appartient à 100% et votre bonheur aussi. En donnant une part de responsabilité à autrui, vous lui donnez aussi une part de pouvoir…

Prendre 100% de la responsabilité de ce qui nous arrive, c’est être en mesure de faire des choix pour soi-même. Si on ne peut pas changer le passé et l’événement, on peut changer nos comportements pour obtenir le résultat attendu.

Vous allez apprendre à vous affirmer,

Parce que vous aurez appris à dire « non » et à être pleinement responsable de votre vie, vous aurez également appris à vous respecter et à être respectée. Le suivant (parce qu’il y aura un « suivant » !) aura une compagne avec de la personnalité au lieu d’une compagne « gentille » et vous, vous serez respectée et aimée pour ce que vous êtes et non pour ce que vous faites pour lui. Vous n’êtes ni sa maman, ni sa dame de compagnie. Vous êtes une amante, une complice et une amie.

L’affirmation de soi, c’est oser prendre sa place, respecter ses valeurs et répondre à ses besoins. Prendre sa place, c’est s’entourer de personnes qui nous aiment pour ce que nous sommes, réellement.

Vous allez renoncer à votre comportement de sauveuse.

Dans mon cabinet, j’entends souvent des femmes me décrire l’homme qu’elles aiment de la façon suivante : « il serait tellement bien si… » Le problème, c’est que ce « si » décrit une autre personne… ! Ces personnes vivent dans un esprit de « sacrifice » permanent. Elles veulent sauver l’autre et tombent amoureuse de personnes ayant besoin d’être « aidées » ou s’improvisent sauveuses sans qu’on le leur demande. Cette attitude crée une situation de dépendance dans le premier cas devient vite étouffante pour celui qui n’a rien demandé.

Renoncer à « sauver » l’autre revient à lui rendre la responsabilité de sa vie et à prendre votre propre chemin en ligne compte. Sortir des jeux psychologiques permet d’être soi-même et d’entretenir des relations authentiques et saines. On ne change pas les autres. Nous ne pouvons que nous changer nous-mêmes en modifiant nos comportements.

Vous allez rencontrer quelqu’un d’autre (un mieux !)

Vous allez réaliser que ce n’était pas le « bon » et que vous ne faisiez que projeter sur lui l’image du prince charmant. A présent vous êtes indépendante, fière de vous et vous vous aimez. Vous allez attirer l’homme qui vous convient, qui sera séduit par ce que vous êtes et non par ce que vous paraissez être ou par ce que vous pourriez lui apporter en termes de confort… C’est la loi de l’attraction !

La complicité et l’amour vrai naissent de l’intimité. L’intimité nait de l’authenticité. Vous allez avoir des échanges authentiques, vous pourrez lâcher prise et tout se fera très naturellement. Vous n’éprouverez plus le besoin de « changer l’autre », puisqu’il vous plaira exactement tel qu’il est, avec toutes ses imperfections et qu’il vous aimera avec les vôtres !

Vous allez devenir une meilleure version de vous-même

Profitez-en pour faire le point sur votre vie et sur ce que vous avez appris de vos échecs, de vos difficultés et de vos succès. Découvrez la belle personne que vous êtes ! En étant détachée du paraître, des « il faut – je dois » et en vous concentrant sur ce qui est bon et juste pour vous, vous allez libérer votre énergie créatrice.

En acceptant vos contradictions et vos imperfections, vous serez en mesure de les transformer, et même d’en éprouver de la gratitude et du plaisir. Vous êtes à présent en mesure de créer vous-même votre dose d’endorphines en appréciant l’instant présent. Rester attentive pour ne laisser passer aucun moment de plaisir : observer la nature, sentir des parfums, écouter de la musique ou apprécier un baiser !

En conclusion, vous allez vous réaliser pleinement ! Ce départ est peut-être la chance de votre vie. Sans l’électrochoc de son départ, vous seriez peut-être restée avec lui par paresse ou par habitude, sans faire l’effort de découvrir la merveilleuse personne que vous êtes. Il vous a quittée ? C’est pas grave… ! Dites merci et soyez reconnaissante à la fois de cette rencontre et ce départ pour apprécier encore mieux votre nouvelle vie et la présence de votre nouveau compagnon.

Prochainement : La Voix de la Relation

Pour oser exprimer ce que nous portons en nous

Vous voulez être entendu, exprimer qui vous êtes, vibrer au son de votre voix et vous transformer...  

Savez-vous que le travail sur la voix peut vous y aider ? 

La voix est en relation directe avec nos émotions. Elle les dévoile autant qu'elle les crée et les transmet. Affirmée, plaintive, colérique, joyeuse, caressante, elle est un outil de communication essentiel. Mieux connaître sa voix, c'est s'en faire une alliée dans nos relations.

Nous vous proposons de partir à la recherche de votre identité et de vous voir sous un nouveau jour en découvrant votre voix.

Laissez-nous votre prénom et votre email et nous vous enverrons très vite les informations concernant cet atelier prévu pour le premier trimestre 2018

You have Successfully Subscribed!

Que savez-vous de vosvaleurs phares?

 

Vous ressentez souvent de la colère et de la frustration. Il vous arrive aussi d'éprouver comme un sentiment de honte et de culpabilité. Vous êtes fatigué au travail etvousy allez avec la boule au ventre...

vous avez l'impression d'être différent, que le monde dans lequel vous vivez n'est pas le vôtre... 

 

Peut-être vivez-vous un conflit de valeurs et vous êtes dans la souffrance éthique.

N'attendez pas le burnout ou la dépression profonde. Sortez de l'anxiété en identifiant clairement vos valeurs phares et voyez si elles concordent avec celles de votre entourage, privé ou professionnel.

En vivant en accord avec vos valeurs, vous retrouverez la sérénité, la paix de l'esprit, le sourire ; vous éprouverez à nouveau ce plaisir que vous aviez, il y a quelques années lorsque vous avez décroché ce job de rêve

Téléchargez GRATUITEMENT le livret des valeurs

 

Bravo ! Consultez votre boite mail pour recevoir votre cadeau !